07 décembre 2006

Chronique du temps.

(Je laisse la plume à Singe Simon)
La Cour s'esbaudit fort d'une aventure du fabuliste Messire Jean de la Fontaine, lequel, composée une Grenouille qui se vouloit faire tant grosse que le boeuf, en fit dédicace à la favourite du Roy, laquelle agréa cet envoy, ce de quoy un gentilhomme de Nouvelle France ayant eu vent, se picqua de venger l'honneur de ladite dame, cuydant de bonne foy que ledit fabuliste l'avoit traitée de "grosse batracienne enflée de partout"; et ledit fabuliste crut voir venir son heure dernière enveloppée dans une grande descente de lit en peau d'ours polaire et patibulaire, et s'en alla chercher refuge chez le pape romain, qui luy accorda sa protection. Ainsi finit l'affaire, sans dommage pour quiconque, et le Seigneur Ours retraversa la mer conforté dans les bonnes grâces de la favourite et remercié pour sa bonne intention.

3 Comments:

Blogger Moukmouk said...

S'il n'y a plus d'offense je veux bien retourner à des occupations plus coutumières pour un ours (manger des phoques). J'admets que les enflures sont parfois un problème. (surtout que la dame en question est bien enflée au bons endroits). Mais c'est quand on l'accuse de désenfler et par ce fait de causer des désastres écologiques... elle peut compter sur moi par la défendre.

8 décembre 2006 à 14:37  
Anonymous Anonyme said...

quel panache !
et quel pastiche !

9 décembre 2006 à 01:21  
Blogger Dodinette said...

beuh... le commentaire précédent c'est moua en personne. mais je sais pas pourquoi il est passé en anonyme...
(encore des blagues du beta blogger, tiens)

10 décembre 2006 à 01:38  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home