05 décembre 2017

Péripétie domestique



Au coin du logis peuplé par un tégénaire

Flotte dépareillé ce fil qui dégénère

Survivant un moment à l'honneur de son père*

Il va succomber face à la mauvaise humeur

De l'occupant des lieux plus exigeant tu meurs

Que ce fol en fait de propreté ménagère



Telle une repasseuse exhibant haut son fer

Il brandit son balai levant en l'air la brosse

Fauche le fil qui flotte au gré des courants d'air

Vous je ne sais pas moi je trouve que c'est rosse

Puis pose son séant et satisfait se sert

Quatorze doigts d'alcool en un récipient vert



Si sans dire un seul mot tu retisses ta toile

Dit la grosse araignée en soulevant son voile

Gardant un ton serein mais levant un sourcil

Et mâchonnant un bout de moucheron farci

Lors tu seras un homme** ô mon enfant ainsi

Quant à ton avenir je n'ai pas trop souci.




*merci à M. Pierre C.

** merci à M. Rudyard K


.



27 novembre 2017

Nature

   
                                                      ( /14)


La faune de notre étang surabondamment pillée

Par les hérons les balbuzards et autres cormorans

Il n'y a plus rien à pêcher c'est certes pas marrant

Le garde-pêche a réuni la troupe éparpillée

Des pêcheurs à la ligne à tout le moins désemparés

Pleurant leurs chers poissons par les oiseaux accaparés

Sur son pipeau consolateur il joue mi sol do ré



Ils ne sont pas les seuls à verser des larmes acides

Dans le verger il n'y a plus une seule pêche au pêcher

D'abeilles il n'est plus voilà le fait des pesticides

Le transport des pollens s'est fâcheusement relâché

Il est grand temps ô l'être humain qu'enfin tu te décides

À changer ton fusil d'épaule à cet égard je dis


Prends la nature à coeur tu seras tout regaillardi. 


.

09 novembre 2017

Grammaire du diable

Depuis la pâture où le veau se vautre

On a retoqué le prédicat

Grammaire du diable il n'en est point d'autre

Qu'en aura pensé le syndicat


Ah dites donc ai-je une tête

De complément circonstanciel

Par moments la grammaire est bête

Qui peut dire où cela s'arrête

Foin du marasme existentiel

Vert est le pré bleu est le ciel


Notre âme offre aux regards un joli reflet mauve

Rouges sont les coquelicots

Oyez déjà chanter les coqs

Quand vient le jour la nuit assurément se sauve

Est-ce la fin des haricots

Si la garde-barrière obstinément est chauve


Faut-il changer de logiciel

Désinstallons l'ancien et boostons l'arc-en-ciel

Dans les détails loge ici el

Senor Diablo l'incitateur au crime

Nous faut-il invoquer le prophète Ezéchiel

Au moins coco c'est bon ça pour la rime


Oui certes c'est bon ça

Dira Sancho Pança

Hidalgo don Quichotte

Dans la marmite on cuit carottes

Pour accompagner le fricot

Dulcinée se consacre aux bonheurs du tricot


Ah des bontés du Ciel peut-on se faire écho

Et se plaindre des coups tordus grammaticaux

Quand un nouveau séisme accable Mexico.



.

18 septembre 2017

En ces endroits boisés



/13

En ces endroits boisés où glapissent les goupils

Dans les bras de la nymphe un bébé faune a vagi

Entendant la berceuse il s'est enfin assagi

Ou c'est pour la téter qu'il nous donne ce répit

Son père le satyre à l'oeil attendri contemple

Ce bel amour d'enfant car c'en est un par exemple

N'est-ce pas épatant de voir comme il me ressemble

Dionysos je fais voeu de te consacrer un temple

L'enfant s'est endormi considéré par ses vieux

Et le père est saisi par un devoir impérieux

Il se rend de ce pas aux bureaux de la clairière

Ô flûtistes de Pan amis de ces bois bonjour

Cher ami officier d'état-civil je viens pour

Vous déclarer qu'est né mon enfant fils de sa mère

Faut les nom et prénom certificat du docteur

J'ai besoin de tout ça pour noter votre bonheur

J'ai du lait sur le feu et le pain faut que j'enfourne

Foin de tous ces papiers dans mes bois je m'en retourne

Oui c'est trop compliqué je retourne dans mes bois

Et vos formalités seront pour une autre fois

En attendant ce jour quelques folles bacchanales

Pour fêter notre enfant resteront dans les annales

En ces endroits boisés où croassent les corbeaux

Toute nymphe est accorte et les faunes sont tous beaux.



.


14 septembre 2017

Fortune de mer

 

Sur ce vaisseau de la redoutable flibuste

Aux flancs emplis de poudre à lancer les boulets

Qui le cas échéant peut tout faire sauter

La figure de proue met en valeur son buste


Au bout de quelque temps la crasse s'y s'incruste

Pour l'en débarrasser le marin doit frotter

Mais un grain se profile il faudrait s'abriter

Ils sont en haute mer le vent les tarabuste


L'implacable ouragan sur le navire fond

La belle au buste en bois se trouve prise au piège

La figure de proue va prendre un bain de siège


Puis l'ultime glouglou l'attire vers le fond

Où la pauvre à présent se languit et morfond

Ci m'en croyez la chose en rêve vue l'ami ai-je.



.


08 septembre 2017

Guide gastronomique



N'inspectâtes-vous pas avecque minutie
Certain petit endroit que vous et nous savons
Est-il bien équipé en serviette et savon
Peut-on s'y délester intestins et vessie
En toute quiétude et ataraxie

Avez-vous savouré notre boeuf bourguignon
Que nous servons avec son pesant de carottes
Dont préalablement nous épluchons des bottes
Le tout accompagné de beurre sur quignon

Fûtes-vous satisfait de l'accueil du service
Le soin porté au vin fut-il sans maléfice

Avez-vous apprécié
Les rognons au madère
Les émincés de dromadaire
Les spécialités pâtissières
Fierté de notre pâtissier

Le yaourt sur lit de mûres
Ne dégustâtes-vous point
Et notre autrs valeur sûre
La confiture de coing

Avez-vous s'il vous plaît songé à nos pourboires
Votre séjour enfin se fit-il sans déboires

Il n'a pas chipoté critiqué le menu
Ni ne s'en est revenu
Finir les coeurs de laitue
Se proposant d'aller jusqu'au bout de la rue
Sitôt passé le mur qui borde notre rû

Il a dans le lointain tout à coup disparu.


26 août 2017

Album de vacances

Album de vacances


Une bête morte

Devant notre porte

Il faut faire en sorte

Que quelqu'un l'emporte


Les parents blancs les enfants noirs

Une sympathique

Famille nordique

Occupe la piscine et puis met des peignoirs


Je subis l'assaut d'un moustique

Cet incident est survenu

Quand je consultais le menu

Je le chassai à l'élastique


Bourdon recharge tes accus

Aux longs pistils de l'ibiscus


J'étais fort soulagé que par des intervalles

Hélas irréguliers condescendissent à

Taire leur satané chant d'amour les cigales

Mais je n'ai c'est heureux pas vu la raie manta

Que le site du cru énormément vanta.


.