15 octobre 2018

Théologie de la libération




Savons-nous pas que Dieu le Père

Élément moteur de la Trinité

Faux dictateur totalitaire

Mais féru de fraternité

Est le vrai chef des prolétaires

Le vin de messe en vérité

Je vous le dis trop imbu pour me taire

Est excellent pour la santé.





.

26 septembre 2018

Variante ou l'écolier



                                                               (5/7)



Mention superflue

À la porte du troquet


Toute honte bue

Ce n'est pas du guignolet


Araignée velue

Tu fais peur au perroquet


La volaille afflue

Rabattez lui son caquet


Toute femme est nue

Dans ta tête écervelé


Les coquecigrues

C'est assez croquignolet


La matière ardue

Veut l'écolier appliqué


Les leçons pas sues

Vous conduiront au piquet.




.



12 septembre 2018

Méditation randonneuse



Le lézard gobe un insecte

Un serpent du lézard à son tour se délecte

Le gypaète apparaît tournoyant

La force centripète aidant

Il fond tout droit sur le serpent

Et le dévore en un instant

N'abandonnant que les vertèbres

Plus tard à son tour il sert

Aux vers un repas funèbre

Partout pareil sur la terre

C'est le cycle alimentaire

Sous des aspects fort divers



Ainsi l'empereur aux rois en impose

Les rois aux seigneur qui sont leurs vassaux

Les seigneurs aux serfs accablés de maux

Et les serfs à leurs animaux

Et de haut en bas vont ainsi les choses

Au bout du bout l'empereur est grugé

L'impérial trésor ravagé

Par les prétentions du clergé



Dans le ciel le gypaète

Tourne toujours à perpète

Mais de nos jours les empereurs

Ne font plus régner la terreur

Et le pape ah dis-donc le pape

Le randonneur méditant

Dit je vais prendre le temps

D'y réfléchir à l'étape.



.


04 septembre 2018

Pendre la crémaillère




Dans le temps que je logeais

Au-dessus d'un boulanger

En fin de nuit la fournée

Me réveillait

Me travaillait

Et m'ouvrait l'appétit pour toute la journée



Il nous faut tout un fond de ménage entasser

Et l'appareil nécessaire

Aussi pour sans se lasser

Décalcifier l'eau calcaire

Achète aussi pauvre hère

Quelque cucurbitacé

Quelque vin qui désaltère

Dont tu ne peux te passer


Pensif lissant sa moustache

Le déménageur distingué

À la fin de sa tâche est un peu fatigué

Peu porté sur le gros qui tache

Il s'accommode ô gué ô gué

D'un peu de glace à la pistache


Pour éviter l'obscurité

Dès le soir allumez la lampe

Et dans l'escalier tenez bon la rampe

Souffrez que je le dise avec autorité


Ah ça ira

La crémaillère on la pendra.


.


02 septembre 2018

Chat coupé





Te tairas-tu

Oiseau têtu

Je prends pour une insulte

Ton persistant tumulte

Turlututu

L'oiseau chanteur loin de se taire exulte



Vous n'étiez pas invité

Minet pour prendre le thé

Ô vous qu'un vétérinaire

A de sa main mercenaire

Voué pour perpète à chasteté

Laisse-nous donc tranquille eunuque


Vil oiseau ô gué ô gué

Je te briserai la nuque


Mais à la fin dans sa cage

L'oiseau cesse son bruitage

A l'abri mais fatigué


Le silence est bonne chose

Dès lors plus rien n'indispose

Le chat qui dort dans son fauteuil

Rêvant à l'on ne sait quel ragoût d'écureuil.


.



20 août 2018

Voyage coquin



C'était un minibus empli de sodomites

L'un d'eux avait perdu son plus cher plug anal

Malencontreusement tombé dans un canal

Mais il ne faudrait pas dépasser les limites


Ils allaient visiter Alpes et Dolomites

Et pour le consoler de son phénoménal

Chagrin lui promettaient un plaisir infernal

Le diable était en eux peu soucieux d'être ermite


Chacun s'était coiffé d'un beau chapeau de paille

Le chef et le branlait ah quel plaisir mon vieux

Et leur contentement demeurait mystérieux


Ah Dieu quel bel objet il n'est rien qui mieux vaille

Ne cessaient-ils de sex-clamer à qui mieux mieux

Allons Flipote allons* il est temps qu'on s'en aille.



* grand merci à Molière



.

18 août 2018

Randonnée en Émilie




Muni d'eau et de croûtons

Et d'un guide touristique

Sans oublier mes bâtons

Pour marcher télescopiques


J'avançais vers Canossa

Je rencontre un gypaète

Il me dit Bonjour poète

Où donc vas-tu comme ça 


Je m'en vais voir où le pape

A dominé l'empereur

L'oiseau ricanant sous cape

Dit tu fais je pense erreur


Mais j'aperçois un serpent

Il ne faut pas m'en distraire

L'ai -je fait je m'en repens

Dis-je à l'oiseau serpentaire.



.