22 novembre 2009

Tour de France.

Assis au bord de la route
J’entreprends casser la croûte
Près de moi vient un putois

Il demande en son patois
Qui devrait gagner l’étape
À dire vrai je m’en tape

Je n’ai pas d’avis tranché
C’est pour paraître branché
Dit-il que j’ai fait semblant de

Formuler cette demande
Et drapé dans son odeur
Il applaudit les coureurs.

1 Comments:

Anonymous Lola said...

Un putois bien sage
Hypocrite de passage
Subreptice odorant

A la foule se mêlant
Ses effluves il partage
Sans donner aucun gage

Vélo ou ballon rond
Nous nous en tapons

22 novembre 2009 à 21:25  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home