11 mars 2013

Théologie pratique.





Apporté par un char doté d’un  rare essieu
Le vin de ce couvent leur fait tourner la tête
Quand on franchit ces monts c’est en suivant la crête
Et de retour le soir on file vite au pieu

Suivant un arrêté qui fut pris en haut lieu
Avec ostentation les moines font la fête
Pour épater le pèlerin qui se sent bête
Voilà dans sa splendeur la maison du Bon Dieu

Par beau temps on prend le soleil sur la terrasse
Dans son transatlantique un quidam se prélasse
Las pour lui son repos est quelque peu secoué

N’en déplaise aux dévots de la méthode Coué
Dans la félicité l’éternité se passe
Les esprits ne sont pas toqués du filioque.
.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home