08 novembre 2010

Visite à la pharmacie.



- Ce qu’il me faut c’est un onguent
Une pommade

La promenade
Trop longue à dos de dromadaire
C’est pas bon pour le fondement

- Oui c’est la faute au frottement
Prenez cette crème hémorroïdaire
Dit l’obligeant apothicaire

Tante Ursule
Lanturlu
Fouille dans son réticule

Tante Ursule
Lanturlu
En extrait un quart d’écu

Elle fait la révérence
Puis dit se frappant la panse

- Ah oui pendant que j’y suis
- Dites-moi et si je puis

- Aussi pour lâcher le ventre
Je veux du jus de pruneaux
Mes boyaux abdominaux
Sont durs à ménager diantre

- Eh bien donc voici le jus demandé
Dit l’homme de l’art d’un ton décidé

Tante Ursule
Lanturlu
Fouille dans son réticule

Tante Ursule
Lanturlu
En extrait un quart d’écu

Elle fait la révérence
Frappe son front - Mais j’y pense

Il me faudrait aussi dit la tante
Une préparation foudroyante
Contre les tégénaires velus
Qui l’hiver mon appartement hantent
De tels poisons sur le web j’ai vus

- Oui j’ai là ce qu’il vous faut
Vous en mettez dans un pot
Une soucoupe une tasse
Et les araignées trépassent


Tante Ursule
Lanturlu
Fouille dans son réticule

Tante Ursule
Lanturlu
En extrait un quart d’écu
Elle fait la révérence
Arrêtant là sa dépense

Le potard tant il est chou
Lui donne en prime un cachou.

.

1 Comments:

Anonymous Lola said...

Tante Ursule tralalère
Attend beaucoup de l'apothicaire
Qui lui fournit débonnaire
Ce qui lui est nécessaire
Avec un petit surnuméraire

28 novembre 2010 à 16:19  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home