02 novembre 2010

Air d’harmonica.




L’écureuil court le dimanche
Court le dimanche ai-je dit
La rime le veut ainsi
Qui nous tire par la manche
La rime le veut mais pour
Le fun mettez tous les jours
S’il est sur la branche il court

Le Jour des Morts anniversaire
Je disais donc le jour des morts
J’en entends un qui tousse encore
Un clin d’œil est là nécessaire

Dans notre propos l’écureuil
Arrive sur la scène assis dans un fauteuil
Deus ex machina supporté par un treuil
Et le public lui faisant fête
Applaudit la petite bête
Qui salue en hochant la tête
Puis s’en retourne vers montre œil.

.

1 Comments:

Anonymous Lola said...

Merci Griffollet
Qui l'oeil cligne
D'un air digne
Miaulant olé!

L'écureuil s'incline
Est tourneboulé
D'être ainsi fêté
Par rime mutine

2 novembre 2010 à 19:21  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home