10 février 2010

Paraphrase.

(poème farceur)

Ah les rognons de dromadaire
Au madère
Ah plaisir inégalé
Je me suis bien régalé
L’être humain pour ce qu’il mange
N’est ni
Ange
Nenni
Ni bête non plus Qui veut faire
L’ange a sa place en le bestiaire
Ma foi c’est pas trop mal
Dis-je en me tapotant l’organe stomacal
Et je me sens à l’aise
Pour paraphraser Blaise
Pascal.

.

1 Comments:

Anonymous Lola said...

Chat farceur!
A l'aise, Blaise!
Des rognons de dromadaire, pff!

15 mars 2010 à 20:22  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home