12 août 2007

Avant faire-part

Ô vous les matous pisseurs
Ramassis de jolis cœurs
N’espérez point les faveurs
Du moins pour cet été de Dame Minouchette

Figurez-vous
Seigneurs matous
Qui tant savez faire les fous
Que la croqueuse de croquettes
N’a plus du tout besoin d’un secours de quéquette

Car son ventre n’est plus plat
Il s’emplit de bébés chats

Si vous voulez faire la fête
Il faut trouver une autre bête

Ô chatte bientôt tu mettras
Dans un placard tes petits bas

Oui j’ai bien dit tes petits bas non je n’ai ja-
Mais prétendu que tu mettes
Des chaussettes.

5 Comments:

Blogger Dodinette said...

argh, mon dieu !!!

VIIIITE, chez Bellzouzou !!!!

22 août 2007 à 20:41  
Blogger Dodinette said...

damn it, elle est encore en déblogage...

mais que s'est-il donc passé pendant son absence ??

je penche pour un truc du genre "griffollet, tu me garderais minouchette pour l'été silteuplé ?", et hop ! il en profite, le petit salopiaud...^_^

22 août 2007 à 20:43  
Anonymous Griffollet said...

@ Dodinette:
la première hypothèse, c'est presque ça: mon secrétaire particulier a pris soin de la bête féroce le temps du séjour de Bellzouzou en Creuse profonde;ils se sont fort bien entendus, j'en étais jaloux...A quoi ça rime, je vous le demande ?
la deuxième hypothèse: non, la chose étant accomplie et consommée depuis juin. Reste à savoir comment "les fruits passeront la promesse des fleurs".
Enfin, la Belz est rentrée en son logis, panier à future mère chatte sous le bras, et reblogue depuis ce matin.

23 août 2007 à 11:02  
Blogger Bellzouzou said...

bon, aaaaaaaaaaagh, tous les deux, zutalors, vous me cassez tout net mon plan-stratège mûri- réfléchi- élaboré tout l'été!!! c'te misère, enfin!!
(puis-je au moins espérer que vous garderez le secret dans les jours à venir, hum???)
;-)

23 août 2007 à 17:15  
Anonymous Griffollet said...

Oh moi, tu me connais, je suis la discrétion faite chat. Pas un mot à la reine-mère.

23 août 2007 à 22:23  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home