11 juin 2018

Commentaire d'un blog ami



Bellzouzou attendait toute aise

Qu'on lui livrât des pieds de chaise

On lui fournit des pieds

Fort peu appropriés

L'affaire dura trop longtemps

Pour les Bellzouzou mécontents


Il s'en fallut de peu qu'armés de pieds de biche

Et de pinces-monseigneur

Ils n'allassent piller l'entrepôt du meubleur

Mais après tout on s'en fiche

L'essentiel est d'être assis

Pour manger des spaghettis


Je soigne la rime et la garde riche.


.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home