18 septembre 2017

En ces endroits boisés



/13

En ces endroits boisés où glapissent les goupils

Dans les bras de la nymphe un bébé faune a vagi

Entendant la berceuse il s'est enfin assagi

Ou c'est pour la téter qu'il nous donne ce répit

Son père le satyre à l'oeil attendri contemple

Ce bel amour d'enfant car c'en est un par exemple

N'est-ce pas épatant de voir comme il me ressemble

Dionysos je fais voeu de te consacrer un temple

L'enfant s'est endormi considéré par ses vieux

Et le père est saisi par un devoir impérieux

Il se rend de ce pas aux bureaux de la clairière

Ô flûtistes de Pan amis de ces bois bonjour

Cher ami officier d'état-civil je viens pour

Vous déclarer qu'est né mon enfant fils de sa mère

Faut les nom et prénom certificat du docteur

J'ai besoin de tout ça pour noter votre bonheur

J'ai du lait sur le feu et le pain faut que j'enfourne

Foin de tous ces papiers dans mes bois je m'en retourne

Oui c'est trop compliqué je retourne dans mes bois

Et vos formalités seront pour une autre fois

En attendant ce jour quelques folles bacchanales

Pour fêter notre enfant resteront dans les annales

En ces endroits boisés où croassent les corbeaux

Toute nymphe est accorte et les faunes sont tous beaux.



.


0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home