11 juillet 2011

Sommeil agité.

À plus tard les péripéties
Le poète a fini bien tard
Sa ballade et nom d’un pétard
Il doit soulager sa vessie

Il repose avec minutie
Avant que d’aller au plumard
Sa plume dans le galimard
En invoquant Sainte-Lucie

Lors se couche et sommeil venu
Voilà qu’il y sombre tout nu
Ronflant comme un soufflet de forge

Un singe suce un sucre d’orge
Dans son cauchemar saugrenu
Trop malvenu aussi le tords-je.

.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home