10 mai 2018

L'importun rembarré




Ô vous le détestable Blaise

Qui si mal à propos ramenez votre fraise


Entre nous je la trouve niaise

Vous en prenez trop à votre aise


Vous qui roulez si fier vos épaules balèzes

En marchant téméraire au bord de la falaise


Prenez bien garde au vent car sa force est mauvaise

Et glissante à souhait sous vous la terre glaise


Par un malencontreux hasard vous pourriez choir

Lors adieu Blaise


Ne comptez pas sur nous pour mouiller nos mouchoirs

À Dieu ne plaise.



.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home