05 décembre 2017

Péripétie domestique



Au coin du logis peuplé par un tégénaire

Flotte dépareillé ce fil qui dégénère

Survivant un moment à l'honneur de son père*

Il va succomber face à la mauvaise humeur

De l'occupant des lieux plus exigeant tu meurs

Que ce fol en fait de propreté ménagère



Telle une repasseuse exhibant haut son fer

Il brandit son balai levant en l'air la brosse

Fauche le fil qui flotte au gré des courants d'air

Vous je ne sais pas moi je trouve que c'est rosse

Puis pose son séant et satisfait se sert

Quatorze doigts d'alcool en un récipient vert



Si sans dire un seul mot tu retisses ta toile

Dit la grosse araignée en soulevant son voile

Gardant un ton serein mais levant un sourcil

Et mâchonnant un bout de moucheron farci

Lors tu seras un homme** ô mon enfant ainsi

Quant à ton avenir je n'ai pas trop souci.




*merci à M. Pierre C.

** merci à M. Rudyard K


.



0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home