16 avril 2017

Diffraction



            Le joueur d'échecs laisse en plan
            Les soixante et quatre cases
   Pour s'intéresser proche de l'extase
               Aux jeux d'un turbulent
               Petit chat noir et blanc

Le poète en cherchant une autre rime en -ase
          Trouve un aimable macaron
          Subtil appétissant et rond
L'on sait comment toujours ces choses finiront
Il y croque il y mord il y polit sa phrase

Ailleurs on voit surgir un nez testeroné
La mathématicienne expose un cas torride
Résoudre l'équation cela donne des rides
Il vous faut renoncer à persister René
Dans un raisonnement j'en atteste erroné

La solution trouvée l'on la doit claironner
De beaux esprits savants vous viendront rire au nez
La planche est un objet savamment savonné
Observons les oiseaux et du chou la piéride
Qui trottine vers son destin de chrysalide.


.


0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home