11 janvier 2011

Débordements

C’en est assez des toboggans
Essayons les tobomitaines
Quand les doigts sortent de la laine
C’est le confort de l’élégant
Je le sais de science certaine
Lorsqu’on les porte on est fringant

C’en est assez des kangourous
Essayons voir les kangouroses
Sur le chemin de Chateauroux
Les voir sauter c’est quelque chose
Mais craignez les métamorphoses
Par pleine lune en loups-garous

C’en est assez des boomerangs
Essayons les boums en désordre
Sec le whisky saurs les harengs
Crosse en l’air et rompons les rangs*
Jusqu’en la chambre des parents
La sono donne envie de mordre

Oui c’est assez dit là-bas l’Aisne**
Qui déborde ah quel vilain tour
Mangeons la poire Belle Hélène
En contemplant la Loire à Tours
Ou la Seine avec ses détours
Qui dans son lit poursuit son cours
Une autre fois c’est la Vilaine
L’Aa*** qu’il faut craindre ou l’Adour


C’est assez de la chasse à courre
Je vais pour ouvrir le frigo
Où gît le lait en berlingot
En m’entendant les chats z’accourent
Et je leur z’en sers z’à gogo
Ou mieux à tire-larigot
Ils ont repéré le gigot
À l’aide il faut qu’on me secoure.


* grand merci à Eugène Pottier !
** ainsi qu’au Grand Duc du Kalembourg
*** propulsé là, l’Aa, par l’ordre alphabétique (le Var aura sa chance une autre fois).

.

3 Comments:

Anonymous Lola said...

Toboggans, tobomitaines,
...et les tobomoufles?
Kangourous, kangouroses,
...et les kangougris?

Et à propos de lait en berlingot,
avez-vous essayé
s'il est concentré sucré
le dulce de leche?

12 janvier 2011 à 19:36  
Blogger griffollet chat virtuel said...

à Lola

ma foi c'est vrai
quand le vent souffle
on se munit sans regret
de tobomoufles

les kangougris
sont réputés être capri-
cieux et parfois aigris

laissons le lait au
veau sous la mère
buvons un bordeaux
tralalalère

12 janvier 2011 à 22:00  
Blogger griffollet chat virtuel said...

ou un porto

12 janvier 2011 à 22:01  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home